Traitez vos e-mail comme Napoléon traitait les blessés

IL faut savoir bien évaluer la criticité ne pas tomber dans le FOMO

Si Napoléon vivait aujourd'hui il serait lui aussi assailli par des e-mails en tous genres. Mais Bonaparte ayant d'autres chats à fouetter, aurait depuis bien longtemps adopté une stratégie imparable pour faire table rase des messages inutiles : traiter ses e-mails comme les blessés sur le champ de bataille. Si vous

via Chrome : lire l’article source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.