Xavier Niel s’intéresse à Shadow, la pépite française du cloud gaming en redressement judiciaire

Encore des français avec une excellente idée mais incapable de scaler … ça m'énerve surtout que la demande est forte malgré un gros problème d'UX.

Blade, l'entreprise à l'origine de Shadow, sera auditionnée mardi par le Tribunal de Paris. Deux offres de reprise sont à l'étude, une par Octave Klaba, l'autre par six salariés soutenus par Xavier Niel.

via Meta Media : lire l’article source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.