Mesdames, messieurs, voici la première machine à dessiner actionnée par un hamster

GIF de l’auteur. Toutes les images sont publiées avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Dans ses dernières créations, Neil Mendoza a tendance à joindre le technologique au biologique. Dans Eggsistential Angst, par exemple, l’artiste britannique basé à Los Angeles couplait un pendule avec un œuf. Dans sa dernière œuvre, Hamster Powered Hamster Drawing Machine, il crée exactement ce que le titre annonce : une machine à dessiner actionnée par un hamster.

Comme pour toute roue pour rongeur, elle est mise en mouvement par la petite bête qui court, produisant l’énergie nécessaire à l’enclenchement de la machine à dessiner, grâce à un système de CAM, un bras mécanique et un crayon placé au centre d’une autre roue dessinent sur le papier. Un projet né de la fascination de Mendoza pour les machines à dessiner assistées par ordinateur, comme il le confie à The Creators Project.

« Il y a quelque chose de magique à regarder ces objets produire un truc qui a l’air fait à la main. » Familier des logiciels pour CAM, Mendoza a décidé d’ajouter un hamster, estimant que ce rongeur est sous-représenté dans le monde de l’art. Il est ici montré via un petit écran circulaire connecté à un appareil contrôlant la vitesse de la machine à dessiner via le logiciel openFrameworks.

« Une machine en particulier m’a inspiré, elle a été créée au XVIIIe siècle par le Suisse Pierre Jaquet-Droz, avec l’aide de son films Henri-Louis et Jean-Frédéric Leschot », note Mendoza. « Elle s’appelle The Writer et est l’un des automates les plus complexes qui aient survécu. Il s’agit d’un enfant assis à un bureau et écrivant à la plume. »

« En action, il écrit un texte jusqu’à 40 caractères, trempant sa plume dans l’encre de temps à autre, et remuant même le poignet pour éviter que l’encre ne coule », ajoute-t-il. « Ses yeux suivent le texte et sa tête bouge lorsqu’il prend de l’encre. L’une des choses les plus remarquables, c’est que le texte qu’il écrit est programmable. Certains considèrent que cet automate est l’un des premiers exemples de programmation. »

Si la machine de Mendoza n’est pas un automate du même gabarit, on ne se lasse pas de voir courir ce hamster, ignorant tout du dessein artistique auquel il est livré, perdu dans une course perpétuelle.

Hamster Powered Hamster Drawing Machine de Neil Mendoza sur Vimeo

Hamster Powered Hamster Drawing Machine est exposé à la galerie Young Projects, à Los Angeles, jusqu’au 19 août 2016, aux côtés de dessins produits. Pour en savoir plus sur le travail de Neil Mendoza, cliquez ici.

Source: <a href="Mesdames, messieurs, voici la première machine à dessiner actionnée par un hamster« >TheOldReader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *