Start-up, PME, Grands Comptes, le choc des cultures

Les start-up de l’économie numérique sont de plus en plus présentées, ces dernières années, comme des exemples de réussite aussi bien en outre-Atlantique que sur le vieux continent.

Le temps de la start-up est différent de ce que nous connaissons habituellement dans les entreprises de l’économie traditionnelle, Grands Groupes mais aussi PME.

Une forme d’urgence…

… de ne pas se faire doubler

… liée au secteur du numérique que les start-up ont très vite compris. Les nouvelles technologies forment un secteur où le temps de développement et de mise sur le marché s’est énormément compressé.

Le temps des grands comptes…

Ces acteurs se rassemblent sous un même pavillon : ceux qui n’ont pas su ou pas voulu se convertir à cette nouvelle philosophie économique et entrepreneuriale.

De nombreux Grands Groupes lancent des opérations de réorganisation, des cellules indépendantes en mode « start-up » et tentent de repenser leur modèle de fonctionnement en s’appuyant sur les exemples très connus des grands GAFA. Dans les faits, ce genre d’initiative reste au stade de l’expérimentation.

Heureusement il y a des EarlyAdopters

La question du timing de la start-up est un de ses aspects mis en lumière par le directeur de l’innovation de Docapost. Ce qui nous intéresse ici, c’est leur désir d’appuyer les start-up et notamment celles du secteur de l’Internet des Objets et de permettre et de faciliter les partenariats entre start-up, PME et Grands Groupes.

Et ça marche !

Ces éléments se retrouvent dans de nombreuses start-up américaines, allemandes, anglaises, israéliennes. Ce n’est pas l’apanage de la French Tech mais plutôt de tout un secteur dynamique et international qui change de manière profonde une partie de l’économie. Avec les énormes succès des GAFA et l’avènement de licornes françaises comme BlablaCar, nous voyons bien que cette transformation n’est pas qu’une mode mais s’inscrit comme une tendance à long terme.

L’article complet: Lesconnectés.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *