Analyse des tweets du Cash Investigation sur les dérives du marketing

Le retour en prime time de Cash Investigation le 6 octobre voit aussi une forte augmentation des tweets échangés : près de 20 000 pendant l’émission consacrée aux dérives du marketing. Un succès dû d’ailleurs aux « clients » de ce reportage, dont la plupart, dans la grande tradition des reportages d’Elise Lucet, se sont enfuis devant ses caméras … avec un résultat, nous le verrons, désastreux comme toujours. Sans juger le fond des pratiques des entreprises épinglées, il serait temps que les dirigeants (politiques ou d’entreprises) comprennent que leurs refus d’interviews donnent une image très mauvaise à l’écran, et encore plus sur les réseaux sociaux. Nous allons le voir, il est bien préférable, et cela même si l’on a rien d’intéressant à dire, d’accepter de jouer le jeu de l’interview, que de tout faire pour y échapper.

Source : Analyse des tweets du Cash Investigation sur les dérives du marketing : la CNIL au top, le flop de Danone | DATA VISUALIZATION & SOCIAL NETWORK ANALYSIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *