Crowdsourcing vs Design Thinking

Aujourd’hui je vous présente l’étude détaillée de Aurélie Hemonnet-Goujot (de IAE Aix-en-Provence, Aix Marseille Université), Julie Fabbri (de l’Ecole Polytechnique, Université Paris-Saclay) et Delphine Manceau (de l’ESCP Europe). Toutes trois ont travaillé sur une étude comparative de deux démarches d’innovation externes dans la phase de recherche d’idées : le design thinking et le crowdsourcing.

px

Présentation

Le crowdsourcing et le design thinking constituent deux démarches d’innovation externes prisées par les entreprises pour faire émerger des idées de nouveaux produits et services. Malgré leur forte visibilité parmi les praticiens, nous en savons peu sur leurs spécificités et leurs apports dans la phase d’idéation. A travers une étude de cas approfondie fondée sur un recours à ces deux démarches, cet article analyse ces approches en détail. Bien qu’il ne soit pas plus économique et plus rapide que d’autres démarches externes, le crowdsourcing créatif se révèle générateur d’un grand nombre d’idées en regard du temps investi, tandis que le design thinking offre un cadre d’analyse pertinent pour comprendre les usages, même s’il ne propose pas toujours de solutions opérationnelles.

Crowdsourcing vs Design Thinking

 

[ télécharger le PDF en intégralité ]

Ce qu’il faudra alors retenir c’est que ce sont deux démarches très proches de l’entreprises mais aussi des utilisateurs. Contrairement à certaines idées reçues, le crowdsourcing ne permettrait donc pas d’optimiser le time to market grâce à un gain de temps significatif dans la phase de recherche d’idées et que la démarche de design thinking susciterait plutôt un questionnement au travers d’un cadre de réflexion centrée sur l’usage et l’expérience.

Source: Crowdsourcing vs Design Thinking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *