Hon Hai et Pepper : une success story de robot à robot

Pepper, le robot d’Aldebaran et de SoftBank qui a rencontré un succès énorme lors de sa commercialisation, puisque 1 000 unités ont été vendues en moins d’une minute, est également un succès du point de vue de l’assemblage. Construit dans l’usine de l’entreprise taïwanaise Hon Hai Precision Industry, plus connue sous le nom de Foxconn, à Yantai, dans la province chinoise de Shandong, Pepper a permis à l’entreprise d’améliorer sa chaîne de production.

Le journaliste Shunsuke Tabeta, de Nikkei Asian Review rapporte que, selon l’entreprise, trois facteurs ont permis de produire Pepper : la technologie de moules de Hon Hai, le désir d’amélioration des employés et l’aide que le gouvernement local a apporté à l’entreprise. Le corps de Pepper est constitué d’un composé de trois matériaux. De la résine ABS, utilisée pour les appareils électro-ménagers, un matériau qui est très flexible, de la résine polycarbonate qui est un matériau plus solide, utilisé pour les coques de smartphones et de la fibre de verre. L’entreprise taïwanaise produit elle-même le composite, à la fois souple et rigide. Toutefois, mouler ce composite en pièces s’est révélé une tâche ardue.

L'intérieur de l'usine de production

Selon l’un des cadres supérieurs de SoftBank, les deux entreprises ont essayé plusieurs fois sans succès. C’est la première fois en effet que Hon Hai est chargé de produire des pièces en plastique courbées aussi larges. Sur les quelques 1 100 composants de Pepper, près de 200 sont en plastique. Hon Hai produit actuellement, non seulement les pièces pour les robots mais aussi le composite et surtout les moules utilisés pour créer les pièces. L’entreprise fabrique également elle-même les machines pour créer les moules ainsi que les quelques 100 machine-outils d’injection plastique utilisées pour les pièces de Pepper.

Le succès de l’entreprise dans la production du robot est dû à son expertise dans le domaine de la fabrication de moule et de l’injection plastique. L’entreprise a débuté en 1974, en tant que producteur de pièces créées par moules pour des équipements électroniques. En 1998, c’est Hon Hai qui fournira ses boîtiers translucides à Apple pour son iMac. L’entreprise est ensuite passée à la production de pièces pour iPhone et iPad. Hon Hai fournit également des pièces pour plusieurs produits Sony ainsi que pour le fabricant chinois Hisense dans plus de 30 sites à travers la Chine. L’entreprise emploie actuellement plus de 30 000 ingénieurs.

Vérification de Pepper en musique

Dans l’usine où Pepper est fabriqué, près de 700 employés s’affairent autour des lignes de production de 20 mètres. Chaque ligne est réservée à une partie du corps du robot, les bras, les jambes, le torse. Les employés sur la ligne sont assistés par des ingénieurs, responsables du contrôle de la production, du contrôle qualité et des réparations. Si un problème survient, il est résolu sur le champ. Les problèmes survenus pendant la journée sont réunis à la fermeture et des plans d’amélioration sont préparés le lendemain.

L’entreprise effectue des améliorations constantes sur ses lignes de production. Jusqu’à peu, les capteurs dans la partie inférieure du robot étaient attachés à la main. Entretemps, Hon Hai a développé un laser pour effectuer cette tâche. De même, l’entreprise a mis au point un système automatique pour installer les pneus sur les roues du robot. Si la production en février ne dépassait pas les 5 robots par heure, l’entreprise produit actuellement 10 unités de Pepper par heure et espère passer à 15 en faisant passer son nombre d’employés à 1000 et en continuant d’automatiser le système.

Crédits photo : Nikkei Asian Review

Cet article Hon Hai et Pepper : une success story de robot à robot est apparu en premier sur H+ Magazine.

Source: TheOldReader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *