Après Oxford voici LUIS !

Je vous avais parlé dans un précédent article de l’API Oxford qui est le moteur de Speech2Text de Cortana.

Le problème c’est qu’une fois qu’on à le texte il faut en comprendre la sémantique ! Et c’est souvent très dépendant de la langue, du contexte, de l’application.

Il y a quelques jours le projet LUIS complémentaire à Cortana à donné accces à son API beta. Il est possible de créer ses propres « grammaires » d’application !

En gros le principe est de définir des entités nommées qui vont être recherchées dans le texte à l’aide de regexp intelligentes afin de déterminer l’intention de la phrase. L’API retourne ensuite un JSON avec le tout.

C’est comme les grammaires de SARAH ?

Dans SARAH le moteur de Microsoft cherche dans un arbre de décision la consonance la plus proche d’une phrase connue.

Dans Oxford on a du Speech2Text retournant une string dans la langue cible (ça marche en français). Puis LUIS va extraire le sens.

La ou ça me parait chaud c’est qu’il y a beaucoup de boulot:

  • Il fait quelle temps ?
  • Monte la température
  • Il fait beau tu penses
  • Je ne pense pas que mettre 22° dans le salon soit une bonne idée

Oui ça parle de temps et de température, à la limite on peut déterminer si c’est une action ou une question, mais bon, quand on rentre dans les négations ou les sentiments (ne pense pas … bonne)

Bientôt dans SARAH ?

Alors euh … j’ai fais des tests mais pas le temps en ce moment de finaliser les choses.

Par contre, pour un développeur C# l’exemple d’Oxford permet de faire du Speech2Text presque « out of the box » et intégré avec LUIS. Il suffit alors d’utiliser leur outil pour créer une grammaire puis de balancer une requête HTTP au serveur SARAH.

Mais j’ai des doutes sur LUIS en Français dans la vrai vie … et il faudrait pouvoir créer « collaborativement » ces grammaires LUIS car ça me semble être du boulot …

4 pensées sur “Après Oxford voici LUIS !

  • 20 août 2015 à 23 h 05 min
    Permalink

    Un peu sur le principe de wit.ai alors? En tout cas ça bouge pas mal côté reconnaissance sémantique, vive la concurrence!

    Répondre
  • 21 août 2015 à 0 h 33 min
    Permalink

    Ca m’a l’air super intéressant ! Faut que je me renseigne, mais je pense que l’on ait pas loin de la compréhension sémantique. C’est dommage que tu n’ais pas le temps de l’intégrer dans Sarah (et qu’il y ait pas eu de mise à jour depuis longtemps) parce que c’est vraiment intéressant et ça évolue vite.

    Mais je comprends que tu ais d’autre choses à faire et je te souhaite bon courage dans tes différents projets.

    Répondre
    • 21 août 2015 à 0 h 45 min
      Permalink

      Il y a plein de problématiques qui rentre en compte dans SARAH.
      J’essaye de faire comme Cortana à exécuter les règles locales puis interroger online.

      • mais il faut une clef d’API par personne donc les gens vont pas y arriver
      • mais des gens vont me dire « non » et désactiver le online

      Et au final ça sert à quoi ? Vu qu’on est obligé de faire sa grammaire ça ne changera pas l’UX…

      • Si les applications LUIS étaient collaborative on pourrait créer un « intent » domotique/français.
      • Si il y avait des chatterbot potable en Français on pourrait s’amuser.

      Mais pour le moment je vois pas trop de ROI

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *