2 Comments

  1. 1

    Pascal STEPHANY

    Bonjour
    En principe le hall makerfair n’était pas vraiment un espace de vente mais plutôt un espace découverte et ou apprentissage avec des fablab, assos, partenaires qui partageaient leurs actions ou passions avec des démos ou apprentissages divers. Soudure, découpe, impression, vidéo, drones, etc… et même de la domotique sur notre stand avec quelques scénarios et surtout le #SBS qui a accueilli plus de 300 personnes sur ces 2 journées.
    Tu es passé sur notre stand ?
    Pascal

    Reply
    1. 1.1

      Jean-Philippe Encausse

      Hello Pascal,

      J’ai fais plusieurs fois le tour pour retrouver des visages, logo, technos connues et malheureusement je vous ai raté 🙁

      Le problème est que pour véhiculer de la connaissance il faut être dans de bonnes conditions. Je me demande ce qu’on retenu les gens entassé autour des « ateliers bois » bousculés par la foule à faire un début de machin.

      De même, en général, sur les stands « classiques » il y a des kakemono et/ou des bâches pour comprendre en un clin d’oeil le sujet pour ensuite aller creuser. C’est le marketing qui permet de véhiculer l’information avant de transmettre la connaissance. En parcourant les allées j’expliquais à ma femme le contexte qu’il y avait derrière ce que je reconnaissais (car je l’avais déjà vu avant).

      Les « makers » font des choses extraordinaires mais ne le market pas assez. Heureusement ça commence à évoluer, merci aux TED Talks 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2014 Powered By Wordpress, Goodnews Theme By Momizat Team